De Cuzco au Machu Picchu sur les traces des Incas

Vendredi 24 Février / Jour 137 : Copacabana > Cusco : 12 heures de bus

Si nous ne craignons pas du tout les boliviens, nous fuyons les péruviens qui, très vite, se révèlent plus vicieux. C’est d’ailleurs la première chose que l’on remarque. Ils nous sautent tous dessus pour nous proposer des trajets en taxi à des prix malhonnêtes. Mais ils ne savent pas encore qu’ils ont affaire à des voyageurs féroces, loin d’en être qu’à leur première négociation 🙂 Le premier contact est donc un chouya agressif et nous fatigue davantage après un bus de nuit.

Une bonne raclette dans un restaurant français, le Buffet Français, et tout va mieux 🙂

Cusco est un véritable coup de coeur pour :
– ses bons restaurants
– le quartier « bobo » de San Blas et sa rue Carmen Alto
– ses charmantes placettes dont la Place des Armes qui est magnifique
– ses morceaux de murs incas et ses ruelles entièrement pavées qui grimpent à l’assaut des collines.

Cusco est la ville que nous préférons le plus au Pérou.

Elle est d’autant plus incontournable qu’elle est le point de départ pour le Machu Picchu. Après un benchmark de toutes les excursions possibles, nous optons pour celle de l’Inca Jungle Trail : une formule de 4 jours à base de VTT, Rafting, Tyrolienne, Trekking, ascension et visite guidée du Machu Picchu. Nous recherchions de nouvelles activités à la fois sportives et à sensation depuis un petit moment. Ce programme était exactement ce qu’il nous fallait. Nous avons fait confiance à l’agence Reserv’ Cusco, sans doute légèrement plus chère que d’autres mais qui ne travaille qu’avec des guides certifiés et du matériel de qualité ; nos premiers critères de sélection pour ces types d’activités.

Lundi 27 février / Jour 140 : Inca Jungle Trail jusqu’au Machu Picchu

Jour 1
– VTT : descente de 2h à 4350m d’altitude d’Abra Malaga jusqu’à Huaman Marca. Équipés comme des pros, nous descendons cette route de montagne à toute vitesse sous une pluie battante. On est comme deux enfants dans un cadre mythique. Les montagnes verdoyantes qui nous entourent sont noyées dans le brouillard et de la fumée s’évapore des routes. Un spectacle grandiose et vertigineux dont on ne se lasse pas.
– Rafting : notre activité coup de coeur ! Nous montons dans le van de trois moniteurs péruviens hipsters jusqu’à la rivière de rapides. C’est la saison des pluies, alors autant vous dire que la rivière est bien violente ! (niveau III, ça vous parle ?) Même pas peur, quelques règles de sécurité et on se lance pour 1h30 de sensations fortes. On se sent tout petit au milieu de ces immenses montagnes. On a le sourire jusqu’aux oreilles et on en redemande encore !

Jour 2
– Trek de 8h dans la jungle sur les traces des incas. Petite pause dans une ferme agricole de la jungle où nous avons eu le plaisir de déguster des produits locaux tels que des graines de café, fèves de cacao, chocolat artisanal, feuilles de stevia et coca, jus de fruits tropicaux ou de chicha (variété de maïs noir) et une liqueur artisanale dans laquelle baignait un serpent … gloups.
– Baignades dans les termes, eaux volcaniques à 28-30 degrés pour 2h de pure relaxation.

Jour 3
– Tyrolienne : l’adrénaline est bien là. On enchaine cinq tyroliennes de plus en plus hautes et Marc s’amuse à jouer les Superman. Toutefois, la dernière épreuve tétanisera notre Solène qui a eu la peur de sa vie en marchant sur un pont tanguant à plusieurs dizaines de mètres de hauteur au dessus d’une rivière déchaînée et sur lequel il fallait faire des pas d’un mètre entre chaque latte de bois. Et pour couronner le tout, des rafales de vent venaient menacer notre équilibre. Bref, une horreur.

Jour 4
– L’ascension jusqu’au Machu Picchu avec un réveil à 4h du matin pour faire ce que 2500 personnes font chaque jour : grimper les milliers de marches qui nous séparent de la cité inca. Go go go : lampe au front, on attaque ce dénivelé en mode compétition. On double tout le monde (ou presque). La montée est rude, mais on s’accroche sans s’arrêter et 40 minutes plus tard, nous y sommes. Si vous le faites tranquillement, il faut compter 1h20 de marche.
– Le Machu Picchu : il est 6h, les portes s’ouvrent et nous sommes les premiers sur les lieux. L’ambiance est mystique. Toute la cité est dans les nuages. On ne voit rien si ce n’est quelques têtes de lamas par-ci par-là. Puis petit à petit, à mesure que la brume s’échappe, les ruines et les sommets des montagnes environnantes pointent leur nez. Il faudra attendre quelques minutes avant que la vue se dégage totalement et nous offre ça :

Le cadre est incroyable et bien plus époustouflant que ce que l’on peut imaginer. Notre crainte était de ne rien ressentir par peur d’avoir vu trop de photos en amont. Et bien non. Nous avons été complètement sous le charme et ensorcelés par la magie du lieu et des montagnes qui l’entourent.

Pour la petite histoire, le Machu Picchu (« vieux sommet » en quechua), cette ancienne cité inca du XVième siècle, n’a été découvert qu’en 1911 par un chercheur américain. Autrement dit, il est resté 500 ans insoupçonné de tous. Notre guide nous a montré des photos au moment de sa découverte et il est méconnaissable tant il est recouvert de mauvaises herbes géantes. Perchée à environ 2400 mètres d’altitude, la cité aurait été peuplée de 500 à 700 incas se nourrissant essentiellement de quinoa, de fruits exotiques, de pommes de terre et de maïs. Une des particularités de cette civilisation est la forme ovale de leur crâne qui était un signe de distinction entre les gens du peuple et les gens du gouvernement. Dès leur naissance, une planche de bois sur le front et une autre derrière était la recette miracle pour obtenir ce type de crâne long et ovale. Au fur et à mesure que l’on découvre les restes de fondations de cette cité et la manière dont tout a été brillamment pensé, on comprend pourquoi cette civilisation suscite tant d’admiration.

Nous rentrons donc remplis de bonnes ondes et heureux d’avoir découvert cette merveille du monde.

So & Marc

Le Pérou en Vidéo :


7 réflexions sur “De Cuzco au Machu Picchu sur les traces des Incas

  1. C’est quand même magnifique, grandiose le Machu Picchu!!!
    Je vois que nos aventuriers sont en pleine forme et n’ont peur de rien.
    Continuez, croquez la vie comme elle vient.
    Vous aurez besoin de cette énergie à votre retour…
    Je vous embrasse fort.
    Maman

    Aimé par 1 personne

  2. Salut les trotteurs!
    il est clair que votre voyage, s’il présente un aspect touristique avec des lieux différents et magnifiques, comporte un côté expérience sportive marqué.
    Mais à part cela, quel effet cela fait-il, au bout de 6 mois, d’être SDF? au sens de Sac à Dos Fixe, bien sûr…Repartir chaque jour avec comme seul point fixe son sac à dos, cela doit faire réfléchir!
    Le secret de la réussite, c’est de trouver sa juste place.
    Après 6 mois de voyage dans ces conditions, avez vous progressé dans la recherche de votre juste place?
    Allez, bon voyage les trotteurs!
    Bisous,
    Papa

    Aimé par 1 personne

  3. 01.04.17
    Hello les flotteurs !!
    Les étapes se suivent et vos exploits sont toujours au rendez-vous.
    Euh….certaines de vos photos ont de quoi faire pâlir d’envie certains amateurs de sensations fortes, mais surtout de peur d’autres lecteurs dont moi. J’ai apprécié l’état du courant de cette rivière. « Même pas peur » dites-vous 🙂 le vertige était aussi au rendez-vous. En tous cas, chapeau bas pour votre courage !
    C’était bon ce chocolat au fait ?
    J’ai été spécialement fascinée par cette richesse architecturale. Comment ces blocs de pierre ont-ils pu être transportés jusqu’au sommet de la montagne ? Curieusement, ils sont de forme et de taille très variées et sont simplement assemblés sans mortier. Les photos prises de près sont très nettes à ce sujet.
    C’est vrai que cette civilisation suscite de l’admiration et son mystère reste entier.
    Merci pour ces beaux partages et la bouffée d’énergie que j’ai ressentie à travers vos sourires.
    A bientôt pour une autre aventure,
    Bisouxxxxx,
    Yrmum89

    Aimé par 1 personne

  4. Hello !!
    Un petit passage ici, ne pouvant commenter sur Facebook, juste pour vous dire que j’ai bien aimé l’interview de Luce et Raph, dans la rubrique « On parle de nous » sur « Voyager en couple – du rêve à la réalité ».
    Cela m’a permis de comprendre un peu mieux ce qui a motivé un tel voyage qui, tout de même pour la plupart d’entre nous, reste encore de l’ordre du rêve.
    Dans cet interview, j’ai senti beaucoup de détermination et peu d’improvisation de votre part !!
    Encore bravo 🙂
    Bisouxxx
    Yrmum89

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s