Road-trip dans la région de Salta & Jujuy

Jeudi 26 janvier / Jour 108 :  San Pedro de Atacama > Salinas Grandes > Purmamarca > Maimara – road trip

Nous quittons San Pedro de Atacama en compagnie d’Anne et Hubert, un couple de français rencontré la veille lors de notre excursion dans le désert d’Atacama. Ils allaient aussi jusqu’à Salta et nous ont proposé de nous prendre dans leur voiture de location. La difficulté était double : en plus de la pluie et de la neige qui empêchaient le trafic de circuler jusqu’à la frontière entre Atacama et Salta, les bus étaient pleins pour au moins une semaine… C’est donc un coup de chance que nous avons eu de tomber sur eux, sans qui nous aurions fini par faire du stop. Et en plus, ils sont adorables.

Départ à la fraîche : c’est parti, nous partons en direction du nord de l’Argentine, sans savoir que Marc aurait la peur de sa vie ce jour-là.

Flash anecdote : Après deux heures de route, nous arrivons à la frontière argentine. Obligés de descendre de la voiture pour tendre le passeport, Solène commence à ressentir le mal de l’altitude. Marc lui dit de s’asseoir et de se reposer en attendant que les chiliens daignent tamponner notre passeport. On est passés de 2000 m à 4200 m d’altitude, en moins de deux heures.. Ouille, on n’a pas respecté la montée par pallier. Et Solène en paye le prix : c’est en allant vers l’infirmerie qu’elle s’écroule par terre, dans les pommes comme on dit. Marc, sous le choc, appelle à l’aide. Un infirmier arrive à toute vitesse pour prendre Solène en charge sur un brancard tout en lui donnant de l’oxygène.

img_1158

Quelle frayeur !!! Heureusement, tout rentre dans l’ordre après quelques minutes.

On reprend la route, tous les quatres un peu sous le choc de ce qu’il vient de se passer, mais rassurés que Solène se sente mieux. Hubert nous offrira un thé accompagné d’empanadas quelques heures plus tard aux Salinas Grandes pour oublier tout ça. Les Salinas Grandes, c’est un peu la version miniature du désert de sel d’Uyuni en Bolivie et ça nous donne un premier aperçu de ce qui nous attend.

Boucle Nord dans la région de Jujuy/Salta : Salinas Grandes > Purmamarca > Maimara

img_1131
carte boucle nord et boucle sud autour de Salta

On emprunte ensuite une route splendide qui serpente entre des montagnes aux couleurs contrastées dans les tons ocres, des cactus géants, des oasis et des familles de lama. Il y en a pour tous les goûts. Il suffit de rouler pour assister au spectacle.

Un arrêt dans l’authentique village de Purmamarca construit en adobe pour goûter une délicieuse tortilla jambon/fromage au barbecue nous fait tomber sous le charme de ce village. Les empanadas sont nés dans cette région mais c’est quand même sur les tortillas au barbecue que nous jetons notre dévolu puisqu’on en trouve à tous les coins de rue et que leur odeur réveille nos papilles. On tente d’aller faire un tour du coté du célèbre « Cerro de los Siete Colores », montagne aux six couleurs mais la santé de Solène n’est pas aux beaux fixes donc nous décidons de faire demi-tour. Il faudra se contenter de ces quelques photos.

Nous passons la nuit dans une charmante maison d’hôtes à Maimara, à quelques kilomètres de Purmamarca, pour échapper aux touristes.

Vendredi 27 janvier / Jour 109 – Maimara > Tilcara > Humahuaca > Salta

Après une bonne nuit de repos nécessaire pour Solène, nous reprenons la route en direction d’Humahuaca, un petit village très mignon connu pour son marché local, étendu sur plusieurs kilomètres. Ici, la population est majoritairement d’origine indienne et le décor diffère totalement du reste du pays. Outre des étalages de fruits et légumes, on y trouve de la coca à foison, des empilements de tissus très colorés à n’en plus finir, et bien sur des empanadas. Mais nous réservons notre porte-feuille pour la Bolivie où tout est bien moins chers. Pour l’heure, nous n’avons qu’une chose en tête : aller visiter la célèbre montagne aux 14 couleurs appelée « El Hornocal » : une merveille de la nature malgré la difficulté à respirer à une telle altitude (4880m)

Sur le retour en direction de Salta, nous faisons un petit stop dans le village de Tilcara, tout aussi mignon que les autres, avec un jolie marché sur la place centrale. Une petite tortilla au barbecue et nous voilà déjà repartis.

Une fois arrivés à Salta pour l’heure de l’apéro, Hubert et Anne nous proposent de continuer le road trip avec eux pour faire la boucle sud ensemble. Chouette, on accepte avec plaisir !

Samedi 28 janvier / Jour 110 :  Salta > Cachi > Cafayate – Boucle Sud

On the road again.

Changement de décor jusqu’à Cachi. Le désert se substitue à la forêt mais les cactus sont toujours présents.

On se croirait dans un décor de dessins animés du type bip bip le coyote.

Cachi est un joli village construit en adobe blanc qui mérite sa visite.

img_1526

Puis la quebrada de las Flechas qui relie Cachi et Cafayate est tellement digne d’un western que nous nous arrêtons plusieurs fois pour jouer aux touristes comme on sait si bien le faire.

Ce soir-là à Cafayate, nous optons pour une nuit dans une auberge dont le propriétaire est accusé de viol ; information que nous apprendrons le lendemain…

Anne et Hubert continuent leur longue route en direction de Buenos Aires le lendemain : nous les remercions énormément pour ces quatre jours de road trip car en plus de l’aspect financier non négligeable, nous avons fait une belle rencontre.

Dimanche 29 janvier / Jour 111 : Cafayate et ses vignobles

Nous ne pouvions pas partir de Cafayate sans avoir visité au moins UNE bodega ! Oh la bodega la bodegaaaaaaaa. La région est connue pour ça : malheureusement, le prix des dégustations étant un peu élevé pour nous, pauvres backpackers, un déjeuner léger accompagné d’un verre de vin blanc fera l’affaire. Nous sommes allés dans la prestigieuse Bodega Piattelli dont la vue sur le vignoble est surprenante.

Pour l’anecdote, Aurélien, le frère de Solène, est manager d’un restaurant de luxe en Californie et achète du Malbec Premium dans cette même Bodega. Mais nous nous contenterons du malbec premier prix…

Voilà, l’Argentine s’arrête là. Nous aurons passé presque trois mois dans ce pays aux milles facettes. Nous y aurons fait nos plus belles rencontres en auto-stop, vu nos plus beaux paysages et mangé nos meilleurs pièces de viande. Il est temps de changer d’air malgré notre attachement certain. Dur de passer après ce pays mais quelque chose nous dit qu’on risque d’être encore très surpris.

Bolivie, here we come !

So & Marc


2 réflexions sur “Road-trip dans la région de Salta & Jujuy

  1. 24.02.17.
    Hello les montagnards !!
    Une épreuve pour le moins difficile : se retrouver ainsi à plus de 4000 m d’altitude avec des secours rudimentaires, il y a de quoi réfléchir.
    Heureusement que le couple de Français vous a épargnés, pour un temps, quelques Kms d’auto-stop.
    Malgré leur côté grandiose, ces dernières photos sont paisibles : vignobles, village et même le passage d’un âne nous rappellent, avec un peu d’imagination, certains paysages de Provence.
    En route donc pour la Bolivie qui n’a rien à envier à l’Argentine en matière d’altitude, normal non ? La Cordillère n’a pas de frontière !!!
    Alors prudence hein ! et à bientôt pour des découvertes ++++++Encore merci pour vos partages.
    De gros bisous.
    Yrmum89

    Aimé par 1 personne

  2. bonjour, bravo pour votre blog, c’est trop bien de suivre vos aventures car je pars bientôt en Amérique du sud et je vais suivre un trajet plus ou moins similaire ! pouvez vous me dire comment vous êtes allés de l’
    Argentine à la Bolivie ? en stop /bus ou en avion ? merci merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s