2017 la fin du monde à Ushuaia

Vendredi 30 Décembre / Jour 82 : Ushuaia – 3 jours de bus plus tard …

Nous voilà enfin arrivés dans la ville la plus australe de la planète : Ushuaia. Si la route est longue pour y arriver, des pancartes « fin del mundo » sont aussi là pour nous rappeler que nous sommes vraiment au bout du bout du monde.

Bon, pour tout vous dire, la ville en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard mais le simple fait de se savoir à 3 094 km de Buenos Aires et si proches de l’Antarctique est quand même très excitant. D’autant plus que nous retrouvons nos copains français ici !

Et oui, on vous le disait dans le précédent article (ici), notre couple d’amis Mélissa et Pierre, de passage en Argentine pour les vacances, nous ont rejoints à Ushuaia. Ils nous ont concocté un programme bien sympa pour les deux prochaines semaines à commencer par une petite randonnée dans les hauteurs d’Ushuaia jusqu’au Glaciar Martial. C’est plus pour la vue panoramique sur cette région la plus au sud du monde que pour le glacier que cette petite marche de 4h se pratique en général.

Samedi 31 Décembre / Jour 83 : Parc National de la Terre de Feu et réveillon

Nous passons la journée du lendemain au Parque Nacional Tierra del Fuego pour une très jolie randonnée à travers les fjords du canal de Beagle. Nous sommes plus que conquis par le charme et le calme des lieux.

Place maintenant aux festivités puisque nous sommes très gentiment invités à fêter le jour de l’an dans notre famille d’accueil. On va pouvoir fêter la nouvelle année dans la pure tradition argentine. Enfin, avec une petite touche à la française tout de même puisque Melissa et Pierre nous ont ramené du foie gras 😀 (merci maman de Marc). On attendait ce moment avec impatience et c’était encore mieux que dans nos rêves. La suite du repas est essentiellement à base de viandes, de viandes et de viandes : bœuf, mouton, poulet et porc. Ici, on ne fait pas dans la demie mesure quand il s’agit de viande. Quant à l’accompagnement, on reste dans un registre assez indigeste à base d’œuf et de mayonnaise. Vous l’aurez compris, nous sommes loin de notre chère et tendre cuisine française. Nous sommes cependant très agréablement surpris par le dessert, une sorte de tiramisu à la confiture de lait mais sans mascarpone : délicieux. Il est maintenant l’heure de se souhaiter la bonne année, de s’embrasser et d’enchainer avec un petit karaoké des familles pour continuer la soirée en musique ! Ah non j’oubliais, avant toute chose, comme la tradition le veut, chaque personne attablée doit prendre une cuillère de lentilles, gage de réussite pour 2017. Une sacrée épreuve quand le ventre est plein … Mais on oublie tout quand Mélissa prend le micro pour interpréter « la vie en rose » d’Edith Piaf. Nos tympans s’en souviennent encore.

Il est temps de faire une balade digestive dans Ushuaia et de siroter un dernier verre pour l’occasion avant une très longue nuit de sommeil bien méritée. Enfin, sauf pour Pierre et Mélissa qui partent faire une excursion en bateau sur l’île des pingouins le lendemain. Le budget ne nous le permettant pas, nous nous contenterons d’une excursion dans la salle de bain pour la journée (rire).

Lundi 2 Janvier 2017 / Jour 84 : Ushuaia > Puerto Natales – 8h de voiture + 2h de ferry

Flash anecdote : Mélissa et Pierre avaient tout organisé pour ces deux prochaines semaines et ce, bien 3 à 5 mois à l’avance. Bus, logement, trekking, tout était réservé. Tout sauf un bus qu’ils n’ont jamais réussi à réserver à distance : Ushuaia > Puerto Natales (Chili). Aucun problème, nous achèterons ce billet une fois sur place le 29 décembre pour le 2 janvier. Échec complet. Il n’y a qu’un seul bus par jour et ceux du 1er, 2 et 3 janvier sont complets depuis le 15 décembre. Ok, il y a sûrement un autre moyen de partir d’Ushuaia. Après avoir passé la journée à courir dans tous les sens, nous nous sommes rendus compte que cette ville était un piège. À croire que tout est fait pour emprisonner les touristes ici afin de les faire consommer encore plus. Nous avons rencontré plusieurs personnes prises au piège, comme nous, contraintes de prolonger leur séjour à Ushuaia. Mais pas question pour nous d’en rester là. Si nous ne partons pas d’ici le 2 comme prévu alors nous pouvons dire au revoir au trekking de Torres del Paine et toutes nos autres réservations. Notre persévérance paiera. Le voisin de notre famille d’accueil accepte de nous y conduire pour quasiment le même prix que le bus et ce grâce au pouvoir de négociation de notre hôte, femme au foyer et maman de 5 enfants. Qu’ils sont forts en business ces latins. Petit conseil : si vous souhaitez mettre un pied dans cette ville du bout du monde, pensez à votre billet retour bien en amont au risque de vous y retrouver coincés.

Nous finirons donc par quitter la terre de feu comme prévu et partirons pour 8h de voiture et 2h de ferry en direction de Puerto Natales, point d’attache avant le célèbre trekking du Parque Nacional Torres del Paine. Notre chauffeur, passionné de Patagonie, nous fait découvrir des coins secrets de sa région comme cette rivière à quelques kilomètres de la ville d’Ushuaia qui a servi de décor à la scène finale du film The Revenant dans laquelle Leonardo DiCaprio se bat avec Tom Hardy. Film qui a d’ailleurs valu un oscar à Leonardo DiCaprio. Un autre moment aussi marquant nous attendra plus tard sur le ferry quand nous traverserons le détroit de Magellan en compagnie d’un banc de dauphins tout foufou.

Allez la fin du monde, ce n’est pas pour maintenant, on a encore trop de choses à vous raconter. On vient de rentrer de cinq jours de trekking au Torres del Paine et on en a des anecdotes et photos à partager !

À très vite sur notre blog,

On vous embrasse,

So & Marc


Une réflexion sur “2017 la fin du monde à Ushuaia

  1. Hello !!
    Après la claque de froid qui s’est abattue chez nous, nous laissant un peu « sans paroles » pendant quelques jours, on ne s’y attendait pas tant cet hiver nous avait semblé sans histoire, un certain redoux s’installe et depuis l’embrasure de ma fenêtre, c’est l’endroit de mon monde où je vous découvre, à l’autre bout du bout du monde, si proches et pourtant si lointains.
    Vos photos ont ce pouvoir magique d’effacer la distance qui nous sépare, un ciel, un horizon sortis tout droit d’une aquarelle de Turner.
    J’ai été très heureuse de vous voir ainsi entourés pour les fêtes de fin d’année. Encore des souvenirs à ranger dans un coin de votre cœur.
    Et puis toujours cette nature tranquille dans laquelle vous semblez être de plus en plus à l’aise. Jolis vos bonnets, je veux le même !!!
    A bientôt pour de nouveaux récits sur votre trekking.
    Bisousss
    Yrmum89

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s